Fort l’honneur nul soucy

» Catégorie : Le régiment


61e régiment d’artillerie – présentation du SDTI

Commentaires » 0

Voici l’activité principal de notre régiment.

 

Présentation du 61e régiment d’artillerie

Commentaires » 0

 

Bonjour,

Voici une petite vidéo qui présente notre régiment, c’est une vidéo que l’on peut trouver au CIRAT

http://www.dailymotion.com/video/xan6xn

61 ème Régiment d’Artillerie

Commentaires fermés

source:http://www.defense.gouv.fr/terre/presentation/organisation-des-forces/artillerie/61e-regiment-d-artillerie

Subordonné à la brigade de renseignement le 61e régiment d’artillerie (61e RA) de Chaumont est le régiment de renseignement d’origine image de l’armée de Terre. Pour remplir sa mission, il met en œuvre des drones (avions sans pilote) et il est équipé de moyens de réception d’images de satellites.

61 ème Régiment d'Artillerie  dans Le régiment index_r6_c1-300x167

Créé en 1910, le 61e régiment d’artillerie a pour première garnison Verdun. Il la quitte en 1914 et participe au prix de pertes sérieuses (515 hommes) à toutes les grandes batailles qui se sont déroulées sur le sol national de la mer du Nord à la Lorraine. Sa brillante conduite au feu durant la Grande Guerre lui vaut 9 citations : 6 à l’ordre de l’armée, 2 à l’ordre du corps d’armée, 1 à l’ordre de la division. Il obtient le droit au port de la fourragère aux couleurs du ruban de la Légion d’honneur. C’est le seul régiment d’artillerie à avoir cet honneur… d’où son nom de « Premier de la fourragère ». En 1914, les soldats allemands ont surnommé les artilleurs du 61 les « Diables Noirs » à cause de leur courage, de la couleur de leur uniforme et de la poudre à canon qui leur noircissait le visage.

L’étendard porte dans ses plis les faits d’arme du régiment : Saint-Gond 1914, l’Yser 1914, Argonne 1915, Verdun 1916-1917, la Somme 1916, Montdidier 1918.

Les Diables Noirs du 61e RA sont aujourd’hui présents sur tous les théâtres d’opération et depuis 2008, de façon permanente, en Afghanistan.

IMPLANTATION

Situé depuis 1999 à 12 km de Chaumont, préfecture de la Haute-Marne, qui compte 28 000 habitants, le 61e RA tient garnison sur une ancienne base aérienne américaine sur les communes de Villiers-le-Sec et Semoutiers-Monsaon.

Gare SNCF d’arrivée : Chaumont (différents moyens de transport permettent de rejoindre le régiment).

61e régiment d’artillerie
Quartier général d’Aboville
BP 2086
52903 Chaumont CEDEX 9
Tél. 03 25 35 96 99

MISSION – COMPOSITION – MATÉRIEL

Mission

Subordonné à la brigade de renseignement, le 61e RA a pour mission de fournir au chef interarmées et dans de courts délais, les renseignements de situation et d’objectif nécessaires à la conception, puis à la conduite de sa manœuvre. Il est le régiment de renseignement d’origine image de l’armée de Terre. Pour remplir sa mission, il met en œuvre des drones (avions sans pilote) et il est équipé de moyens de réception d’images de satellites.

Composition

- 4 batteries de mise en œuvre du système de drone tactique intérimaire (SDTI),
- 1 batterie de traitement et de diffusion du renseignement,
- 1 batterie de maintenance,
- 1 batterie de commandement et de logistique,
- 1 batterie de réserve.

Matériel

Matériel spécifique : SDTI et stations d’exploitation d’images des satellites HELIOS.

FORMATION – EMPLOIS

Formation

EVAT :

- Formation générale initiale : formation militaire de base assurée au centre de formation initiale militaire (CFIM) de Bitche et commune à toutes les spécialités, d’une durée de 12 semaines.

- Formation de spécialité initiale : formation visant à assurer l’apprentissage technique de la spécialité choisie. Cette formation est dispensée au régiment pour les spécialistes de la mise en œuvre des drones. La formation peut-être décentralisée pour les autres spécialités.

- Formation à la conduite militaire VL, PL, SPL ou TC en fonction du poste.

Sous-officiers :

À l’issue de la formation militaire à Saint-Maixent, les sous-officiers suivent leur stage de spécialisation au centre de formation délégué du 61e RA, ou un stage de 4 mois au centre de formation interarmées des interprètes d’images de Creil. Pour les autres spécialités, la formation est acquise dans les différentes écoles avant leur affectation au régiment.

Officiers :

À l’issue du parcours en écoles militaires et d’une période à l’école d’application de l’artillerie, les officiers de la spécialité drone suivent des stages de 2 mois au centre d’enseignement et d’études du renseignement de l’armée de Terre (CEERAT) de Saumur puis au centre de formation interarmées des interprètes d’images de Creil et terminent par une spécialisation au centre de formation délégué du 61e RA.

Emplois

Opérateur de drone (pilotage, mise en œuvre, maintenance) – Interprétateur d’images – Opérateur transmissions – Secrétaire GRH et administratif – Mécanicien auto – Maître-chien.